Mauritanie/Education : gestionnaires et encadreurs en conclave

MEN

Crédit photo: AMI

 

L’année 2015 constitue pour la famille éducative mauritanienne une lueur d’espoir suite à la décision du président de la République d’en faire « l’année de l’enseignement ».C’est dans ce cadre que le ministère de l’éducation nationale entreprend depuis quelque temps des initiatives visant à mettre tous les acteurs dans le bain. C’est ainsi que la capitale, Nouakchott a abrité le 30 décembre un séminaire auquel ont pris part les gestionnaires et encadreurs de l’éducation venus de tous les coins du pays.
L’objectif de cette rencontre, à en croire le jargon cher au ministère susmentionné c’est : « de renforcer la crédibilité de l’école entant qu’institution républicaine devant réunir les conditions propices pour un enseignement global à même d’assurer la généralisation de la scolarisation et de mettre fin à la déperdition scolaire. »
On promet également de réorganiser l’enseignement privé, de revaloriser la profession d’enseignant et d’appliquer le principe de la sanction et de la récompense.
Un beau programme en somme mais qui ne diffère en rien au beau discours régulièrement ressassé par les responsables successifs dudit ministère.
Fidèle à cette règle immuable qui veut que tout soit rose, l’actuel ministre de l’éducation nationale, M. Ba Ousmane a affirmé à l’occasion de ce séminaire que : « La décision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à l’occasion du 54ème anniversaire de l’indépendance, de faire de l’année 2015, l’année de l’enseignement, traduit une volonté ferme de relever, plus que jamais, la performance du système éducatif et de fournir aux nouvelles générations un enseignement de qualité.»
Des intentions nobles et un discours plus que prometteur ! Mais, cette nouvelle volonté politique et cette soif de sauver l’école mauritanienne du précipice sont-ils réellement sincères ? Seront-ils suivis d’effet ? Les douze prochains mois nous le diront.
Bakari Guèye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *