Mauritanie : Assainissement en vue de la scène politique

Crédit photo: AM

A l’issue du deuxième tour des élections les contours de la carte politique se précisent. C’est ainsi que parmi la centaine de partis-98 plus précisément-qui s’étaient présentés aux différents scrutins, seule une trentaine a prouvé sa viabilité plus ou moins relative, assurant du coup sa survie dans le champ politique.

Pour tout le reste du peloton, le droit à la guillotine sera irrévocable en vertu de la loi qui stipule que tout parti n’ayant pas pu obtenir 1% au cours de deux élections municipales successives, pour une raison ou une autre doit être automatiquement dissous.

Cette fameuse loi, c’est loi 2012/024 du 28 février  2012. Et en 2013, il y avait eu des élections. De ce fait, tous les partis-et ils sont légion- qui avaient manqué à l’appel en ratant cette compétition électorale, devraient le regretter aujourd’hui.

Ainsi, la mise à mort de ces partis bizarroïdes, dont certains ne disposent même pas d’un siège, ne doit plus être qu’une question de jours, malgré les gesticulations de leurs propriétaires de présidents qui ont déjà commencé à faire les couloirs, espérant du coup surseoir à l’exécution de la sentence susmentionnée.

Ces élections auront de ce fait eu pour premier résultat positif de contribuer à l’assainissement des partis politiques, un assainissement qui devrait d’ailleurs se poursuivre au sein des partis qui ont réussi à sauver leurs têtes.

En effet, il est grand temps d’appliquer la loi dans toute sa plénitude en interdisant systématiquement les partis à coloration ethnique, tribale, régionale, confessionnelle, voire raciste.

Malheureusement ces critères, on les retrouve toujours dans plusieurs partis, pour ne pas dire tous, mais à des degrés divers.

Seulement, la coupe sèche qui va être opérée dans les rangs des formations politiques devrait contribuer à plus d’unité, de rapprochement entre citoyens d’origines diverses et partant à une plus grande mixité au sein des partis politiques.

Ce n’est en effet qu’à ce prix, qu’il sera possible pour les mauritaniens de réinventer les règles du jeu démocratique, un gage pour la paix sociale, pour la stabilité et pour le développement du pays.

Bakari Guèye

 

One thought on “Mauritanie : Assainissement en vue de la scène politique

  1. Bakary, la loi en question est : loi 2012/024 du 28 février 2012.
    Rappelle moi ton email adresse pour que je t’envoie une copie de la loi.
    Professeur Gnokane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *