Viande saoudienne : Un calvaire pour les pauvres de Nouakchott

Crédit photo: Yahoo

Les locaux de la préfecture de Dar Naim(Nouakchott) ont été pris d’assaut dimanche par des centaines de personnes démunies qui espéraient profiter de la distribution annoncée de la viande en provenance de l’Arabie Saoudite.

Malheureusement, ce fut la désillusion totale car tout le monde est rentré bredouille à la maison, mis à part un petit groupe d’usurpateurs qui a réussi à faire main basse sur les 6 bus contenant chacun plus d’une cinquantaine de caisses.

Des privilégiés se partagent le gâteau

En effet, il était convenu que la cargaison de chaque bus soit débarquée dans l’une des écoles désignées pour la circonstance. Mais cela ne fut pas possible malgré le bataillon de la garde chargé de sécuriser la zone. La pression populaire était si grande que les bus n’ont pas pu se frayer un passage dans les différentes écoles et, face à l’assaut des populations affamées et prêtes à tout pour arracher un morceau de viande, le chauffeur de chacun des bus et les 4 gardes qui étaient à bord, n’eurent d’autre choix que de s’enfuir avec le magot sauvant du coup leur peau d’un lynchage assuré. On dénombra plusieurs bléssés dont un petit enfant évacué d’urgence à l’hôpital Cheikh Zayed.

Pas d’intervention des notables locaux

Personne ne put donc profiter de cette distribution tant attendue et à en croire un notable local, chaque bus a été poursuivi par des personnes, civiles et militaires véhiculées, des personnes qui se seraient réparties la cargaison en lieu sûre, abandonnant ainsi les plus pauvres à leur triste sort. Selon ce même notable, le préfet est demeuré indifférent au malheur des populations qu’il aurait accusé d’être seules responsables de ce qui s’est passé.

Une bien triste incurie de nos autorités qui non seulement ne font rien pour assister des populations qui frisent la misère mais sont incapables de distribuer une aide venant de l’étranger et profitant le plus souvent à ceux qui en ont le moins besoin. C’est un secret de polichinelle, cette fameuse viande saoudienne qui est débarquée chaque année au port de Nouakchott, se retrouve plutôt non pas chez les pauvres auxquels elle est initialement destinée mais dans les frigos et les plats des riches. Et dire que nous sommes en République Islamique de Mauritanie !

Quoiqu’il en soit, les pauvres de Dar Naim à l’instar de tous les pauvres de Mauritanie (majorité de la population) n’en sont pas à leur coup d’essai. Durant la dernière fête de l’Aid El Kébir, une distribution similaire avait été annoncée à la veille de la fête. Les populations furent convoquées le lendemain jour de la fête dans une école. Des centaines d’entre eux avaient choisi de passer la nuit sur place. Mais, il avait fallu attendre toute la journée, jusqu’à 19 heures pour que les « bienfaiteurs » arrivent, et comme vous l’imaginez bien ce fut une pagaille indescriptible et seuls quelques personnes avaient réussi à arracher un petit kilo de viande.

Bakari Guèye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *