Trafic des manuels scolaires en Mauritanie : Un commerce juteux

vents.du.sud.nouakchott

Credit photo:IFM

Les élèves mauritaniens font face à une situation difficile marquée par le manque et l’absentéisme des enseignants. Ils font face également à un manque cruel de matériel didactique et notamment des manuels scolaires. Pourtant, l’Institut Pédagogique National(IPN) est censé approvisionner toutes les écoles du pays en livres.

Mais, malgré les milliards débloqués régulièrement par l’Etat pour la confection de ces manuels, ces derniers demeurent très rares dans les écoles. Et pour en acquérir, les parents d’élèves doivent se rendre dans les rayons des librairies de la capitale qui croupissent sous leur poids.
En effet, dans ces lieux de négoce, ces manuels qui, officiellement sont interdits à la vente, sont proposés à prix d’or.
Le client peut débourser jusqu’à 3000 ouguiyas (près de 30 dollars) pour acheter un manuel du secondaire par exemple.
Comme on peut aisément l’imaginer, c’est un commerce juteux qui constitue une véritable saignée pour les parents d’élèves, dont la majorité d’ailleurs, sont contraints de s’abstenir devant des prix aussi prohibitifs.
Et, pourtant, l’IPN qui dispose même d’une imprimerie, a pour vocation de disponibiliser ces livres à des prix symboliques.
Mais cette institution se mire dans un silence suspicieux et demeure sourde à toutes les protestations.
Pendant ce temps, les pauvres élèves doivent apprendre à se débrouiller sans les livres, une utopie quant on pense aux capacités et au sérieux de leurs enseignants, qui laissent à désirer !
Bakari Guèye

 

2 thoughts on “Trafic des manuels scolaires en Mauritanie : Un commerce juteux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *