Fermeture des « mahadras » en Mauritanie : une décision qui fâche

forum muslim
Crédit photo:Forumuslim

Sous prétexte de régulariser leurs situations, les autorités mauritaniennes ont décidé, il y a quelques semaines, de fermer des dizaines de « mahadras » (des écoles coraniques) et autres instituts islamiques. Cette décision, qui est loin d’être du goût de tout le monde, a soulevé un tollé au sein de l’opinion publique. Il y a eu également une véritable passe d’armes entre les oulémas au pouvoir et ceux de l’opposition, par médias interposés.
Cette guerre médiatique va crescendo et l’on se demande où cela peut mener.
Quoi qu’il en soit, ce sont des milliers d’étudiants qui se voient bloqués dans leur volonté  d’acquérir les enseignements du Saint Coran. Jusqu’à quand ?
La question reste posée. Pour les autorités de tutelle, les « mahadras » concernées doivent s’aligner sur les critères en vigueur.
Mais, pour le commun des Mauritaniens, on n’a pas besoin d’un récépissé pour enseigner le Coran : c’est un devoir et un honneur pour tout un chacun.
Dans un contexte marqué par une montée en flèche des extrémismes, les autorités répondent au bruit des sirènes venant de tous les coins du monde. Elles semblent décidées à avoir un droit de regard sur tout ce qui se passe et qui se trame au sein de ces hauts lieux du savoir. Ces derniers peuvent aussi constituer, il est vrai, des terreaux pour le terrorisme.
Cette fermeture des « mahadras » s’est fait sentir notamment dans les régions de Hodh El Gharbi et Hodh Ech Chargui. Celles-ci ont payé le plus lourd tribut, ce qui a fait beaucoup de mécontents et a déchaîné les passions.
Il n’est donc pas exclu que le président Mohamed Ould Abdel Aziz intervienne en personne pour désamorcer cette bombe.
Bakari Guèye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *